Résultats 2017 : toujours plus de bénéfice !
17-04-2018

Il est temps d’entendre les revendications des salariés !

 2018_bulletin_n09.png

 Au-delà de la couverture totale des engagements de retraite promise pour 2020, une entreprise publique qui réalise de tels bénéfices ne peut pas, ne doit pas traiter ainsi ses propres salariés !
La CGT revendique notamment :
 une évaluation rapide, avec les personnels et leurs représentants, des dysfonctionnements et des risques inhérents pour les personnels à la papeterie assortie d'un plan correctif ;
 l'organisation en urgence de la transmission des savoirs, condition de la réussite du projet d'usine intégrée prévoyant le déménagement de l'imprimerie à Vic le Comte ;
 la prise en compte des revendications des agents de caisse et de sûreté-sécurité exprimées notamment lors de la table ronde fiduciaire de novembre 2017 ;
 l'ouverture des guichets sur toutes les plages et le maintien d'un accueil sans rendez-vous, en renforçant les effectifs des succursales après leur évaluation au plus près des besoins ;
 l'élargissement des quotas de promus, et des raccordements aux nouvelles grilles prenant en compte la reconnaissance des qualifications et des certifications acquises ;
 des négociations permettant d'améliorer les salaires et les pensions, l'utilisation du numérique et la prévoyance pour l'ensemble des salariés de l'entreprise.
La délégation CGT au CCE

2018_N09_Resultats 2017 2018_N09_Resultats 2017
filet_22.gif

 
Après la réussite de la journée du 22 mars, poursuivons la mobilisation pour défendre tous les servi
04-04-2018

 2018_bulletin_n08.png

 2018_Bulletin_N08 2018_Bulletin_N08

filet_22.gif

 
ENSEMBLE, DEFENDONS LE SERVICE PUBLIC ET LA BANQUE DE FRANCE FACE AUX ATTAQUES DE VILLEROY DE GALHAU
15-03-2018
2018_bulletin_7.png
ENSEMBLE, DEFENDONS LE SERVICE PUBLIC ET LA BANQUE DE FRANCE FACE AUX ATTAQUES DE VILLEROY DE GALHAU ET DU GOUVERNEMENT. TOUS EN GRÈVE LE 22 MARS !
TOUT LE SECTEUR PUBLIC EST CONCERNÉ
filet_22.gif
 
 
Agissons pour obtenir un accord "seniors" digne de ce nom
15-03-2018
2018_bulletin_6.png
Aujourd'hui la question fondamentale est de savoir si les dirigeants de la Banque de France ont l'intention de négocier sur ces questions ou si leur conception du dialogue social est de s’arc-bouter sur un projet creux. C'est pourquoi la CGT vous propose de signer massivement la pétition ci-dessous pour obtenir un accord "seniors" qui prenne en compte l'intérêt du personnel.
Le Bureau Exécutif
filet_22.gif
 
 
Quand les arrangements entre amis se traduisent par le saccage des services publics.
15-03-2018
2018_bulletin_5.png
Une triste image pour la Banque de France
Ces dernières semaines, la Banque de France apparaît d’une triste manière dans les médias. Entre parachutage et parachute doré, les gros titres fusent !
Tout dernièrement, Mme Sylvie Goulard, éphémère ministre du gouvernement Macron, était en effet nommée sous-gouverneur après avoir été contrainte de démissionner de son poste de Ministre de la Défense en même temps que deux autres ministres issus du MODEM, suite à l’ouverture d’une information judiciaire relative à des soupçons d’emplois fictifs au parlement européen… Mais qu’importe l’image quand les arrangements se font entre amis !
Le grand public apprenait également par la presse que M. Villeroy touche le traitement le plus élevé de la fonction publique et que les sous-gouverneurs partent en retraite avec leur salaire plein durant trois ans, soit près de 700 000 euros !
Ces dispositions figurant dans le statut de la Banque ont pour prétexte de préserver ses dirigeants de la tentation, dès leur départ, de se mettre au service du privé contre des rémunérations encore bien plus faramineuses. Mais le sens de cette mesure est depuis longtemps oublié : l’entre soi malsain qui règne dans les hautes sphères de l’État et du privé n’épargne pas la Banque de France et cela se traduit par un mépris croissant des salariés chargés du service public, des usagers et des citoyens que nous sommes.
 
filet_22.gif
 
Évaluations
15-03-2018
2018_bulletin_4.png
La campagne d’évaluation et d’avancement est en cours et sera la dernière sur les grilles d’avancements telles que nous les connais-sons. En janvier 2019, avec la réforme des carrières, nous basculerons sur de nouvelles grilles et les nouvelles règles d’évaluation réduisant drastiquement la place des commissions paritaires.
Pourtant les commissions sont des garde-fous i ndispensables contre les injustices et les inégalités en matière d'avancement.
Les commissaires CGT élus par le personnel sont porteurs de valeurs éthiques, luttent contre les injustices, contre toute les formes de discriminations et contre l’arbitraire. Ils ne sont pas présents pour entériner un classement préétabli et immuable, car ils ne conçoivent pas la phase de délibération comme le simple fait d’acter des interclassements invariables.
Cette année encore, les commissaires CGT veilleront à ce que les engagements de la Banque soient tenus et l’investissement des agents reconnus.
filet_22.gif
 
 
L’équité c’est maintenant
15-03-2018
2018_bulletin_3.png
 A l’heure où le PSE caisse impacte nos emplois et que des inquiétudes surgissent sur l’avenir de l’activité fiduciaire après 2020, il est temps d’achever un processus d’intégration équitable et surtout de mettre fin à une discrimination catégorielle injustifiable au regard des fortes exigences professionnelles attendues par la Banque pour les fonctions de sûreté.
filet_22.gif
 
 
Réforme de la carrière des cadres
15-03-2018
2018_bulletin_2.png
la réforme des carrières et celle du paritarisme restent un coup violent porté aux droits et salaires des agents. C’est pourquoi, les syndicats s’étaient accordés pour ne pas émettre d’avis au CCE de décembre. Un refus d’avis aurait empêché Villeroy de Galhau de soumettre cette réforme au ministre de l’économie dans le délai imparti.
Malheureusement, coup de théâtre au CCE ! Manifestement suite à un « arrangement entre amis » avec l’employeur, la CGC a rompu cet accord, et a émis un avis favorable !
 
filet_22.gif
 
2018_ désaVOEUX
15-03-2018
2018_bulletin_1.png
Dialogue social ? Plutôt dialogue de sourds !
Le gouverneur ne négocie pas, il impose : réformes régressives sans précédent, économies à tous les niveaux « utiles », budget illimité en communication (ou plutôt « propagande »), rétention d’informations, mensonges, mépris… voilà le quotidien des organisations syndicales de la part du gouvernement de la Banque.
Si la CGT rend hommage à Émile Labeyrie, gouverneur pendant le front populaire, pour les mesures pro-gressistes qu’il a prises, concernant François Villeroy de Galhau elle s’interroge : vise-t-il le titre de pire gouverneur depuis la libération ? ...
 
filet_22.gif
 
 
Bulletin N°25 - Filière fiduciaire en danger Stop à la privatisation !
07-12-2017

 2017_n25.png

 >>2017_N25_Stop à la privatisation du fiduciaire 2017_N25_Stop à la privatisation du fiduciaire

filet_22.gif

 
<< Début < Précédente 1 2 3 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 41 sur 107

L'ESPACE PRATIQUE

Faire grève
JSN ImageShow - Joomla 1.5 extension (component, module) by JoomlaShine.com