Banque de France, les chauffeurs-Convoyeurs sont en grève
22-06-2017

La dégradation des conditions de travail conduit les chauffeurs-convoyeurs à réagir sur un cahier revendicatif logique " "Prime Vigipirate / Organisation des convois / effectifs".


filet_22.gif
 
GRÉVE chez les Chauffeurs-Convoyeurs
21-06-2017

2017_Greve-chauffeurs-convoyeurs 2017_Greve-chauffeurs-convoyeurs

filet_22.gif
 
Mobilisation pour éviter un nouvel "Enfer moderne" à La Courneuve
01-06-2017
ag1.jpg
filet_22.gif
 
Le coffre fort de la Courneuve n'a pas un sous pour les négociations
30-05-2017

2017_inter_plc_round2.jpg Deuxième échecs des négociations pour le déplacement de plus de 300 salariè-es des métiers du fiduciaire. Sur ce dossier, malgré une position unanime de tous les syndicats (CGT - SNA - FO - CFTC) lors des deux instances de négociations es 12 et 19 mai, la direction s’en tient à une position de confrontation et dit non à presque toutes les revendications du personnel résumées au verso !
A ce stade la seule réponse possible du personnel est la mobilisation !

2017_Transfert Paris - La Courneuve_N03 2017_Transfert Paris - La Courneuve_N03

filet_22.gif

 
CEFINOF visite et compte rendu de l'intersyndicale
11-04-2017

 2017_cefinof_cr.png

2017_Cefinof 2017_Cefinof
filet_22.gif

 
L'enfer moderne
04-04-2017
afp.jpg
"...En France, une grève des agents du fiduciaire accompagnera mardi la mise en circulation du nouveau billet. Selon la CGT de la banque de France, le mouvement est soutenu par une large intersyndicale et a démarré lundi au Centre fiduciaire Nord de France, près de Lille, "véritable enfer moderne".
Les agents chargés de trier les billets réclament notamment "la prise en compte de la pénibilité de leur métier" et des "recrutements à la hauteur des besoins", explique le syndicat, qui chiffre à une cinquantaine le nombre de postes nécessaires à court terme dans les différents sites où ils sont disséminés..."
filet_22.gif
 
 
La confiance dans le billet passe AUSSI par un tri de qualité avec de bonnes conditions de travail
04-04-2017

filet_22.gif
 
ALERTE > depuis un an nous dénonçons la dégradation des conditions de travail
04-04-2017
rtl.jpg
Des craintes de déshumanisation

Cela va vraiment ressembler à une usine ultra-moderne. Des bras de robots vont manipuler les cartons de coupures, les ranger sur des étagères. Les machines de tri existent déjà. Mais là elles seront capables de traiter un milliard de billets par an. Elles iront plus vite pour broyer les billets tachés ou déchirés et pour remettre en cartons les billets valides. L'objectif affiché, c'est de gagner en productivité.

"La Banque de France risque de transformer son coffre en un enfer moderne pour les agents", redoute Fabienne Rouchy, la représentante CGT du personnel, qui craint plus les robots qui déshumanise son métier que les malfrats. La Banque de France et ses succursales n'ont pas été braquées depuis vingt-cinq ans.
filet_22.gif
 
 
Pour la sortie du 50€, tout le monde n'est pas à la fête
04-04-2017

filet_22.gif
 
50€ - Entretien des billets - La Banque de France ouvre les négociations
04-04-2017
minut.jpg
CCE du 4 avril 2017 – RÉACTION - Déclaration intersyndicale
GOUVERNEUR OPHÈLE : Il est clair qu’en particulier la situation du CEFINOF ne saurait perdurer en l’état et trouver des solutions rapidement.
Les questions salariales ont été mentionnées hier matin. Nous passons au point sur l’évaluation. 
CGT : vous devez tenir compte de l’ampleur du mouvement dans les caisses : 100% de grévistes au CEFINOF hier, 90% aujourd’hui, la plupart des collègues attendus au centre fiduciaire Paris, à Chamalières et dans de nombreux sites en France sont mobilisés. Le convoi Paris, solidaire de ces collègues, était en grève ce matin par solidarité.
Vous devez montrer aux salariés mobilisés que vous prenez en compte leurs revendications. 
GOUVERNEUR OPHÈLE : Il ne faut pas faire l’amalgame de toutes les problématiques, le problème plus général du traitement des billets a permis de faire des diagnostics et d’éclairer les décisions. Certains facteurs rendent indisponibles des équipements, du fait de travaux notamment. Je ne vois pas d’inconvénient à ce que nous refassions le point sur l’organisation du travail et la situation du personnel dans la filière fiduciaire ; nous avons un peu de recul par rapport à l’expérience du CEFINOF, nous pourrons en tirer des conclusions.
Réunion spécifique sur ces problématiques ok début septembre, diagnostic CEFINOF à faire avant. Nous allons re-balayer la problématique globale, il faut que nous fassions le point. Début septembre nous aurons une analyse éclairée des problèmes.
Vous pouvez préparer en CP en amont, mais nous ferons une CMP* en septembre pour pouvoir avoir tous les éléments d’analyse dont nous avons besoin.
La CGT adresse au gouverneur Villeroy de Galhau une alerte sur la situation à risque vécue par les agents du fiduciaire afin de protéger les salariés concernés d’éventuelles erreurs professionnelles, et de mettre l’employeur face à ses responsabilités en termes de santé au travail des salariés.
(*)Commission mixte permanente = Instance de négociations sous la présidence du gouverneur.
filet_22.gif
 
Communiqué de la CGT – Banque de France
03-04-2017
cgt.png
« Quand la politique de réduction des effectifs dicte la stratégie de l’entretien des billets »
La CGT alerte le gouverneur de la Banque de France sur les risques qu’encourt le personnel en charge de l’entretien des billets. La stratégie de réduction d’effectif de la Banque de France se traduit par la fermeture de caisses et la concentration du traitement des billets sur quelques lieux géographiques. 
La conduite « aléatoire » de cette stratégie a pour conséquence une accumulation record de stock de billets à trier dans le pays. C’est une des missions de la Banque de France qui est dégradée « Être le gardien de la monnaie vise non seulement la stabilité des prix mais également la confiance dans le cash ». 
Au lieu de recruter durablement et d’accepter d’écouter leurs revendications, la pression est mise sur les personnels des caisses : tri en continu, heures supplémentaires…, etc.
Pour la sortie du nouveau billet de 50 euros, les salariés du fiduciaire sont en grève pour obtenir des négociations sur leur cahier revendicatif au niveau national.
La CGT et l’intersyndicale les soutiennent dans leur demande de prise en compte de la pénibilité de leur métier et de recrutements à la hauteur des besoins.
Aujourd’hui, les agents du CEFINOF « haut lieu de la technologie inspiré par ce qui se fait de plus performant dans le monde » sont en grève. Ce centre « High Tech » est en panne de démarrage depuis un an, en panne sur tout le volet humain et en panne sur le dialogue social.
CGT – Banque de France
filet_22.gif
 

L'ESPACE PRATIQUE

Faire grève
JSN ImageShow - Joomla 1.5 extension (component, module) by JoomlaShine.com