ugict : Le Vrai/Faux
23-02-2016
2016_code_travail_8.jpg

Le Vrai/Faux qui démonte le Vrai/Faux du gouvernement sur la Loi Travail

Sur le site la CGT - UGICT tout sur le VRAI ou FAUX 
filet_22.gif

 
D'autres Vidéos sur QWANT
23-02-2016
2016_code_travail_7.jpg

D'autres vidéos sur QWANT filet_22.gif

 
Filoche : "Combrexelle est le virus Ebola du Code du Travail"
23-02-2016

filet_22.gif

 
MEDIAPART : Faut-il brûler le code du travail
23-02-2016

filet_22.gif

 
RAPPEL : Le Monde Diplomatique : Le Code du Travail
23-02-2016

filet_22.gif

 
Déluge de bombes sur le code du travail
23-02-2016
2016_code_travail_6.jpg

Le patronat et Nicolas Sarkozy en rêvaient, MM. François Hollande et Manuel Valls l’ont fait : si, par hypothèse funeste, le projet de loi « visant à instituer de nouvelles libertés et de nouvelles protections pour les entreprises et les actifs » (sic) devait voir le jour, le code du travail ressortirait en miettes. (Le texte complet peut être téléchargé par exemple sur le site de l’Ugict-CGT). « L’objectif, précise la ministre du travail Myriam El Khomri dans un entretien aux Echos (18 février 2016), est de s’adapter aux besoins des entreprises ». On s’en doutait un peu — encore qu’il s’agisse d’une étrange vision des entreprises, réduites à leurs seules sphères dirigeantes.
filet_22.gif
 
Pétition : Loi travail : non, merci !
21-02-2016
2016_code_travail_5.jpg
filet_22.gif
 
Un renversement de la hiérarchie des normes"
19-02-2016
Pour la première centrale syndicale, "le but n'est pas de 'simplifier, négocier, et sécuriser', mais bien de simplifier, déroger et affaiblir les droits !". "Comme si rendre plus simples les licenciements favorisait l'emploi. Bien que le Premier ministre s'en défende, c'est bien du renversement de la hiérarchie des normes dont il s'agit".
filet_22.gif
 
Tout bénef pour le Medef !
19-02-2016
2016_code-travail_4.jpg
Projet de loi sur le travail : tout bénef pour le Medef ! (CGT)Vendredi 19 FÉVRIER, 2016
Le gouvernement vient de rendre public l’avant-projet de loi visant à « instituer de nouvelles libertés et protections pour les entreprises et les actifs ». Ce texte offre en effet une liberté totale au patronat, mais constituerait s’il était adopté un recul historique des droits pour les salariés.
53 articles, 7 titres, 131 pages où tout y passe, où tout est cassé :
Lire la suite...
 
Droit du travail - le gouvernement hors la loi
19-02-2016
2016_code-travail_3.png
Le premier article du Code du travail, repris dans le rapport Badinter, oblige le gouvernement qui envisage une réforme qui porte sur les relations de travail, à organiser une concertation préalable avec les organisations syndicales de salariés et d’employeurs représentatives en vue de l’ouverture éventuelle d’une négociation.
Rien de tel n’a été fait !
Lors des rencontres avec le ministère du travail, jamais nous n’avons pu connaitre la teneur exacte des dispositions du projet de loi. C’est aujourd’hui que la CGT, sans en avoir été destinataire, a pris connaissance du contenu de ce texte suite à sa diffusion par un quotidien national. Cette diffusion ayant été reprise et le document largement commenté.
C’est une drôle de conception des relations sociales que le ministère met en œuvre écartant les organisations syndicales du débat. Est-ce préfigurateur du contenu d’un « nouveau » code du travail ?
Il est intolérable que la CGT ne soit pas en possession de telles informations alors que ce sont les droits essentiels des salariés qui sont attaqués.
Ce texte remet fondamentalement en cause les droits et protections des salariés 
En effet, les différents rapports parus ces derniers mois, Combrexelle, Badinter et les expressions ministérielles, nous confirment que ce texte remet fondamentalement en cause les droits et protections des salariés, au profit des intérêts financiers du patronat et des actionnaires.
En première ligne de la casse des garanties collectives, ce sont les 35 heures qui sont attaquées. Alors même que la réduction du temps de travail favorise la création d’emploi, comme la mise en place des 35 heures l’a démontré, ce gouvernement entend donner un blanc-seing aux entreprises pour déréglementer le temps de travail et avec lui la santé, la vie personnelle et familiale des salariés. Ce n’est pas en facilitant les licenciements, en insécurisant les salariés et en développant la précarité que l’on réduira le chômage mais bien en diminuant la durée du travail et en augmentant les salaires.
filet_22.gif
 
Réforme du code du travail : "Un retour au XIXème siècle"
19-02-2016
2016_code-travail_2.jpg

 

L'avant-projet de loi qui réforme le code du travail, transmis mercredi soir au Conseil d'Etat est un "retour au XIXème siècle en matière de législation du travail" pour Philippe Martinez, secrétaire général du syndicat CGT, interrogé par France Bleu Haute Normandie ce jeudi.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 Suivante > Fin >>

L'ESPACE PRATIQUE

Faire grève
JSN ImageShow - Joomla 1.5 extension (component, module) by JoomlaShine.com