Le conseiller général représentant le personnel, le secrétaire du CCE

27-09-2012
L’ensemble des 8 syndicats de la Banque de France appelaient aujourd’hui tous les agents de l'entreprise à la grève pour leurs emplois, leurs missions, le service public, face aux  suppressions d’emplois annoncées par le gouverneur Noyer.
conference_presse18092012.jpg

À l’heure où nous écrivons, les chiffres de participation au mouvement ne sont pas encore disponibles mais il est déjà certain que le mouvement est très massivement suivi. Dans le réseau de succursales, directement visé par les annonces faites devant le CCE d’aujourd’hui par le gouverneur, des dizaines d'unités sont fermées et le taux de grévistes dépasse 80 %. La participation est également très forte dans les services centraux parisiens, dans les centres administratifs de Poitiers et Marne-la-Vallée et dans les centres industriels. Toutes les catégories du personnel, y compris l'encadrement, participent au mouvement.
Cette puissante mobilisation traduit la colère du personnel devant les menaces contenues dans les projets annoncés aujourd’hui par le gouverneur, qui se traduiraient par 2 000 suppressions d’emplois dans le réseau, sans compter 500 suppressions de postes annoncées par ailleurs dans les services centraux et dans les centres industriels. Elle traduit l’exigence d’un véritable dialogue sur l’ensemble de la stratégie de la Banque à l’horizon 2020.
La mobilisation va se poursuivre, selon un calendrier d’actions décentralisées et diversifiées, jusqu’à ce qu'elle permette la prise en compte des propositions syndicales pour la Banque à l’horizon 2020 :
une Banque de France active dans les coopérations au sein du Système européen de banques centrales.
une Banque de France plus présente auprès de tous les acteurs économiques et sociaux dans l’exercice de chacune de ses missions (surendettement, lutte contre l'exclusion financiere, mediation du credit, suivi de l'economie des territoires et des bassins d'emploi, entretien des billets...).
une Banque de France à la présence renforcée sur tout le territoire, au plus près des citoyens et des entreprises.
Au mépris du Code du travail, lors du CCE, le gouverneur a refusé la demande unanime des élus d'une expertise sur la totalité de son projet de restructuration. Les élus ont mandaté le secrétaire du CCE pour saisir le tribunal.
 

L'ESPACE PRATIQUE

Faire grève
JSN ImageShow - Joomla 1.5 extension (component, module) by JoomlaShine.com