Lettre d'introduction

03-11-2014

La CGT doit devenir une référence, la CGT doit devenir un reflexe
Pour relever le défi d’un syndicalisme de conquêtes sociales, il faut se doter d’une politique de syndicalisation qui s’inscrit dans la durée.
Extrait du 50e congrès
Pour syndiquer, il faut rendre notre syndicalisme accessible. Nous le savons, trop de salarié-e-s ne rencontrent jamais le syndicat.

Nous devons donc à la fois être ouverts à l’ensemble du salariat dans sa diversité et donner envie de se syndiquer. Nous pourrons le faire avec un syndicalisme qui leur est utile, qui conteste, qui propose, lutte, négocie et gagne. La solidarité et la fraternité sont, pour nous, des valeurs fondatrices.

Au cours de ces cinq dernières années, nous enregistrons une progression régulière en nombre et en pourcentage de la syndicalisation des femmes à la CGT. Cette évolution très importante pour l’avenir du syndicalisme CGT doit être pleinement prise en compte et favorisée. Cela nécessite de transformer notre organisation pour permettre aux femmes de prendre toute leur place, à égalité avec les hommes, dans l’exercice des responsabilités à tous les niveaux.

synd_50econgres_p27_2.jpg

 

Elles montrent aussi une progression de la syndicalisation des jeunes. Ces jeunes qui nous demandent de faire avec eux la démonstration de l’utilité du syndicalisme, de mettre nos pratiques en conformité avec nos discours. Nous devons faire de notre activité en leur direction un enjeu majeur dans le cadre de notre politique de syndicalisation et de renouvellement de nos directions.

Être syndiqué-e à la CGT ouvre des droits :
Droit de participer et de décider
Droit de se former
Droit à l’information

chales.jpg

Extrait du congrès de Chalès
Un responsable à la vie syndicale qui coordonne le travail des sections syndicales et anime la bataille de la syndicalisation, un coordinateur à la politique revendicative chargé d’animer et de coordonner l’action revendicative.

La vie syndicale est sous la responsabilité des secrétaires régionaux animateurs des sections d’adhérents, un collectif est chargé des questions liées à la syndicalisation, un autre de la politique de formation syndicale.

Un syndicalisme CGT tourné vers les jeunes
Une politique de syndicalisation prioritaire. Il devient  vital d’accélérer le rythme des adhésions, de favoriser le rajeunissement et le renouvellement des instances. Le renforcement de la CGT deviennent quasiment une question de survie du syndicat à moyen et long terme. La syndicalisation doit réellement devenir l’une des priorités les plus urgentes du syndicat, qui doit se traduire en actes forts tangibles et quantifiables. 

  La première condition à remplir est d’être à l’écoute des attentes du personnel. Les métiers, les qualifications, les aspirations de nos collègues ont évolué par rapport à ce qu’ils étaient il y a vingt ans.

Le premier moyen d’être en phase avec ces aspirations réside bien sûr dans la syndicalisation, favorisée par la mise en œuvre de campagnes nationales régulières d’envergure sur ce thème, l’intensification des rencontres avec le personnel dans le cadre de tournées.

Des jeunes de plus en plus nombreux adhèrent à notre syndicat. Pour prendre en compte cette réalité nouvelle, un collectif « jeunes » est créé. Son ambition est d’être plus à l’écoute des aspirations et des revendications des jeunes agents.

Faire connaître et mettre réellement en œuvre les trois chartes déjà adoptées :
La charte de la vie syndicale,
La charte de l’élu et mandaté,
La charte pour l’égalité entre les femmes et les hommes.
filet_22.gif

 

L'ESPACE PRATIQUE

Faire grève
JSN ImageShow - Joomla 1.5 extension (component, module) by JoomlaShine.com