Quand les arrangements entre amis se traduisent par le saccage des services publics.

15-03-2018
2018_bulletin_5.png
Une triste image pour la Banque de France
Ces dernières semaines, la Banque de France apparaît d’une triste manière dans les médias. Entre parachutage et parachute doré, les gros titres fusent !
Tout dernièrement, Mme Sylvie Goulard, éphémère ministre du gouvernement Macron, était en effet nommée sous-gouverneur après avoir été contrainte de démissionner de son poste de Ministre de la Défense en même temps que deux autres ministres issus du MODEM, suite à l’ouverture d’une information judiciaire relative à des soupçons d’emplois fictifs au parlement européen… Mais qu’importe l’image quand les arrangements se font entre amis !
Le grand public apprenait également par la presse que M. Villeroy touche le traitement le plus élevé de la fonction publique et que les sous-gouverneurs partent en retraite avec leur salaire plein durant trois ans, soit près de 700 000 euros !
Ces dispositions figurant dans le statut de la Banque ont pour prétexte de préserver ses dirigeants de la tentation, dès leur départ, de se mettre au service du privé contre des rémunérations encore bien plus faramineuses. Mais le sens de cette mesure est depuis longtemps oublié : l’entre soi malsain qui règne dans les hautes sphères de l’État et du privé n’épargne pas la Banque de France et cela se traduit par un mépris croissant des salariés chargés du service public, des usagers et des citoyens que nous sommes.
 
filet_22.gif
 

L'ESPACE PRATIQUE

Faire grève
JSN ImageShow - Joomla 1.5 extension (component, module) by JoomlaShine.com